Mael Le Mée, « La machine à remonter le temps »

Mael Le Mée, « La machine à remonter le temps »

Exposition du 03 au 06 mai 2010 à la salle des fêtes de Labège

Depuis 2007, Mael Le Mée développe SimMétéo, un projet multimédia de simulateur de conditions météorologiques.
La machine à remonter le temps en est la première réalisation concrète.
Sa version primitive, une installation audiovisuelle coproduite par la Maison Salvan, Têtes à Clap et Faeria.Studio, avec la participation de Météo France, est exposée à la salle des fêtes de Labège du 3 au 6 février 2010.

Il s’agit d’un dispositif immersif composé de deux grands écrans entre lesquels circule le visiteur. Un écran au plafond, on est projetée une image de ciel réaliste. L’autre au sol, on apparaissent les impacts de précipitations stylisées : pluie et neige. Le visiteur compose sur un clavier la date de son choix, entre le 1er janvier 2000 et le 31 décembre 2009. Les écrans reproduisent alors le temps de ce jour, dans la région toulousaine, à partir d’une base de données historiques fournie par Météo France. Au plafond, différents types de nuages se déplacent en fonction de la force et de l’orientation du vent. Au sol, les précipitations varient d’intensité. Un environnement sonore en quadriphonie complète l’immersion météorologique et temporelle, mixant vent, précipitations et oiseaux de saison. Cette première installation, version 0, a été réalisée en un mois et gère plus de 20 000 données météorologiques sur 10 ans. Du coup, son fonctionnement est parfois imprévisible, comme le temps. Mael Le Mée devant rentrer chez lui le 4 février, pile le soir du vernissage, il proposera à cette occasion un simulateur de présence de l’artiste, d’une technologie beaucoup plus légère .

Mael Le Mée est né en France en 1977.
Perpendiculairement à ses activités de scénariste, il développe une pratique artistique pluridisciplinaire, qui va de brancher des légumes sur des ordinateurs à poser des bombes dans des festivals, en passant par donner des conférences sur la politique culturelle du futur, ou produire des organes de confort.
Il s’intéresse notamment aux rapports entre technologies et corps, aux questions de simulation et à l’esthétique du contrôle.

Maison Salvan (Labège), co-production
Paul de Sorbier
Lise Mazin

Têtes à Clap (Bordeaux), co-production
Raphaelle Rio, Vincent Lefort, Anna Feillou Faeria.Studio (Bordeaux), production technique Direction : Marc Bagur
Programmation : Mathieu Foucat assisté de Pierre Maupomé
Graphisme : Valentin Archer
Son : Adrien Forestier
Météo France ( Toulouse), données climatologiques de la région toulousaine
Merci à Guy Lachaud (responsable du département Communication et Documentation) et à Fabrice Casteldo (météorologue) pour leur participation cruciale à ce projet.

Association Nature Midi-Pyrénées (Toulouse)
Merci à Jean Ramière (ornithologue) pour ses précieux conseils en chants d’oiseaux saisonniers.
Merci à Christophe Robien pour sa frabrication experte des supports des vidéoprojecteurs, ainsi qu’à Valérie Lascaux (Agence Aquitaine de Développement Industriel) et Noelle Beronie (Bordeaux Games) pour leurs salvatrices mises en contact.

 

 En savoir plus sur l’artiste

Mael le Mee