Expositions et résidences

Abdessamad El Montassir, « Mémoires des cendres [espaces oubliés, espèces oubliées] »

Résidence d’Abdessamad El Montassir

En partenariat avec La Cinémathèque de Toulouse et le théâtre Le Vent de Signes dans le cadre du projet « Mémoires des cendres [espaces oubliés, espèces oubliées] »

La résidence d’Abdessamad El Montassir s’inscrit dans le projet « Mémoires des cendres [espaces oubliés, espèces oubliées] » construit par la Maison Salvan, La Cinémathèque de Toulouse et le Vent des Signes. Les trois structures s’engagent aux côtés de l’artiste Abdessamad El Montassir pour accompagner intensément le développement de sa recherche.

L’artiste envisage le monde de plusieurs manières et puise dans différents registres du savoir – depuis la science occidentale jusqu’à l’oralité et les connaissances traditionnelles des populations du Sahara. L’œuvre de l’artiste ouvre et questionne différents enjeux autour de la mémoire, dans des contextes politiques particulièrement délicats. Elle se construit étape après étape, par différentes séquences de recherche aussi bien aux côtés de chercheurs du milieu universitaire, que de personnes ressources dans le désert ou encore de structures artistiques au Maroc et en Europe.

La résidence à la Maison Salvan lui offre la possibilité d’une poursuite de l’avancement du projet Daghmous, une recherche interdisciplinaire dont le processus vise à suivre les traumatismes générés dans le contexte d’un « non-événement » dans le Sahara au sud du Maroc, et les formes d’amnésie, de honte et de culpabilité engendrée par cette situation au sein du territoire. La recherche intègre plusieurs collaborations dont celles avec David Glanzmann, neurobiologiste, et Maalouma, militante et citoyenne du Sahara au sud du Maroc. La Cinémathèque de Toulouse en est également partie prenante en ouvrant certaines de ses archives à l’investigation de l’artiste.

Une pièce sonore – composée à partir de poésies et de matières concrètes enregistrées – sera réalisée en collaboration avec Matthieu Guillin, compositeur associé au théâtre Le Vent des Signes (dans le cadre du dispositif SACEM / Ministère de la Culture). Sera aussi mené, toujours avec Le Vent des Signes, un projet original à partir de poésies du Sahara avec l’écrivain Charles Robinson – auteur entre autres de Fabrication de la guerre civile (Seuil, 2016).

L’ensemble de ce travail se manifestera dans plusieurs contextes et temporalités de diffusion qui intégreront les Prémices et La Biennale Internationale des Arts Vivants Toulouse Occitanie 2022. D’ici à novembre 2022 auront lieu des expositions, des projections, des rencontres de plusieurs natures.

Crédits : Abdessamad El Montassir, Galb’Echaouf, 2021, © Adagp

 

Rendez-vous

– Mercredi 30 juin 2021 à 19 h : Présentation du projet « Mémoires des cendres [espaces oubliés, espèces oubliées] » et rencontre avec Abdessamad El Montassir à la Cinémathèque de Toulouse. Le moment est conclu par la projection du court-métrage Galb’Echaouf.

 

En savoir plus

Abdessamad El Montassir
La Cinémathèque de Toulouse
Le Vent des Signes

En images

Visuels : Présentation du projet « Mémoires des cendres [espaces oubliés, espèces oubliées] » et rencontre avec Abdessamad El Montassir à la Cinémathèque de Toulouse © Maison Salvan, 2021.