Exposition et résidence

Estefanía Peñafiel Loaiza, « commune présence »

Exposition du 19 mai au 10 juillet 2021. 

En partenariat avec la Cinémathèque de Toulouse.

Le travail d’Estefanía Peñafiel Loaiza regarde l’image. Dans plusieurs de ses œuvres, elle cite, voire utilise, des films notables du septième art. Ses recherches en résidence, à la Maison Salvan, l’ont ainsi rapprochée de la Cinémathèque de Toulouse.

L’artiste porte un intérêt pour la question des figurants – la notion de figurant pouvant s’appréhender, chez elle, de différentes manières : dans un questionnement par rapport à l’actualité, à l’histoire officielle mais aussi, plus directement, selon l’acception cinématographique du terme. Précisément, sera exposée, à la Maison Salvan, l’œuvre intitulée « sans titre (figurants) », réalisée entre 2009 et 2016. Pour celle-ci, elle a gommé des personnages figurant dans des photographies, reproduites sur des journaux, et non nommés dans les légendes. Elle a ensuite récolté précieusement les pelures de gommes, chargées d’encre, qu’elle a placée dans des petites fioles, cette fois-ci respectueusement légendées. Installée dans l’espace, l’œuvre montre à la fois les pages de journaux qui ont reçu une action d’effacement et les petits récipients où apparait la matière recueillie. L’exposition intègrera aussi des pièces nouvelles qui prêtent attention à des personnes filmées malgré elles.

Par les interventions qu’elle opère sur l’image, Estefanía Peñafiel Loaiza révèle des présences fantomatiques, leur donne un statut, une existence. Parfois, elle identifie et souligne la présence de personnages qui se mettent en scène, regardent la caméra, transgressent par rapport à ce que l’on attend d’eux. Depuis leurs statuts de seuls sujets de documents, ils en arrivent à créer de la micro-fiction, à fabriquer une espace-temps de liberté, comme par une inversion du système de contrôle et de domination du « régime » de la caméra.

© Estefanía Peñafiel Loaiza, lumières, 2021, projection diapositives noir & blanc.

Les rendez-vous de l’exposition

– samedi 22 mai à 17 h : « Discutons de l’exposition » avec le responsable de la Maison Salvan.

– Dimanche 30 mai de 14 h à 18 h : Rencontre avec Pascal Navarro, et découverte de l’exposition d’Estefanía Peñafiel Loaiza, dans le cadre du Weact – week-end de l’art dans l’agglomération toulousaine organisé par le réseau Pinkpong. Un parcours bus est possible au départ de Toulouse pour découvrir aussi les propositions du Centre d’Art Nomade (Hugo Bel au Castelet) et de la Fondation espace Ecureuil.
(Renseignements et inscriptions : parcours@pinkpong.fr)

– samedi 12 juin de 10 h 30 à 12 h : Le « Rendez-vous des familles », découverte ludique des œuvres et atelier artistique ! (en famille, enfant à partir de 7 ans). Gratuit, sur inscription.

– samedi 26 juin de 10 h 30 à 12 h : « Des histoires et des œuvres » par Céline Molinari. La conteuse mobilise son répertoire de contes pour le faire entrer en résonance avec l’exposition. (en famille, dès 4 ans). Gratuit, sur inscription.

– samedi 26 juin à 18 h : présentation de l’exposition en présence d’Estefanía Peñafiel Loaiza et de Francesca Bozzano, directrice des collections à la Cinémathèque de Toulouse, institution partenaire du projet qui a ouvert ses collections aux recherches de l’artiste. Une petite collation sera proposée dans un second temps.
Évènement conçu dans le cadre d’une visite croisée avec le BBB centre d’art :
16 h : présentation de l’exposition « À la vague suivante que la suivante efface » par l’artiste Élisa Pône et la commissaire Marie Bechetoille.
17 h 30 : départ d’une navette vers la Maison Salvan (inscription auprès du BBB centre d’art).
20 h : retour à Toulouse.

– samedi 10 juillet à 17 h : « Discutons de l’exposition » avec le responsable de la Maison Salvan.

Autour de l’exposition

Feuille de salleNotice des œuvres

Des médiations de l’exposition « commune présence »

Une visite virtuelle ! 

En savoir plus

Estefanía Peñafiel Loaiza

En images

Exposition « commune présence » d’Estefanía Peñafiel Loaiza. Photographies : Franck Alix.