Vernissage le samedi 10 mars 2018 de 15 h à 20 h
Exposition du 11 mars au 14 avril 2018.

Avec une présence sonore de Perez, une mise en lumière de Serge Damon, une intervention expérimentale de Mobilier Peint.

Un vaste mouvement vient traverser la Maison Salvan. Des pans entiers de son architecture, précisément choisis, reçoivent un geste pictural intense. Son atmosphère est imprégnée d’une chanson qui, toutes les huit minutes, vient rythmer le temps de l’exposition. La lumière est retravaillée selon la configuration des ouvertures naturelles du bâti. Des objets sont disposés et se montrent aussi étranges et inattendus que directement liés au lieu et à son histoire. « Privilège » d’une résidence, bien avant d’entamer la période de mise en œuvre du travail, Flora Moscovici a pu découvrir la Maison Salvan. Elle l’arpenta à différentes saisons et dans des contextes distincts : vide ou travaillée par une exposition. Elle saisit vite que le lieu était naturellement baigné de son histoire et porta aussi attention à des photographies précédant l’ouverture du centre d’art. Sur celles-ci, elle releva certaines teintes des tapisseries de Joséphine Salvan (la dernière habitante de la maison), certaines couleurs des matériaux, certains motifs, certains objets présents dans le lieu. Au final, toute cette matière identifiée constitua une forme de répertoire indicielle, lui permettant librement de déployer une proposition dans la Maison Salvan. À celle-ci, Julien Perez apporta une contribution sonore, Mobilier Peint produisit un travail pictural sur l’objet et Serge Damon créa son éclairage.

Ainsi, la couleur, qui est la manifestation même du travail de Flora Moscovici, est dans cette exposition directement dictée par le lieu. Ce fut déjà parfois le cas, de certains projets préalablement menés, mais c’est peut-être la première fois qu’elle remobilise des couleurs des couleurs du passé, disparues, pour les manifester dans le présent. Par-là, l’exposition se révèle ainsi nostalgique mais certainement joyeuse tant les tonalités sont vives. Cet écart est très précisément souligné par les mots du titre de l’exposition, en forme d’oxymore, « Coma Coloris Vif ». Ils évoquent la couleur comprise dans un intervalle : entre un état de dormance, quelque chose qui n’est pas ou plus, et la force de l’instant, qui réunit l’artiste, son œuvre et les visiteurs. Ce titre se révèle être également une anagramme composée à partir des lettres du nom et du prénom de l’artiste, ce qui souligne peut-être que cette exposition est effectivement une réalité fanée, transmuée en une autre dans le présent …

 

Les rendez-vous de l’exposition

– Mercredi 21 février de 14 h à 17 h : ateliers des vacances ! (pour les 6 – 12 ans, gratuit, sur inscription)

– Samedi 10 mars à partir de 15 h jusqu’à 20 h : vernissage et performance.

– Samedi 31 mars de 10 h à 11 h 30 : « une fois une œuvre », un jeu pour parler d’art contemporain en famille suivi de L’atelier création ! (pour les 6 – 12 ans, gratuit sur inscription au 05 62 24 86 55 ou à l’adresse mail : evidotto@ville-labege.fr)

– Jeudi 5 avril à 19 h 30 : Un regard sur l’art, adossé à l’exposition. Rencontre – conférence par Marion Viollet (docteure en arts plastiques et médiatrice).

– Samedi 14 avril à 11 h : visite contée par Céline Molinari ( à partir de 4 ans, gratuit, sur inscription).

– Samedi 14 avril à 17 h : « Discutons de l’exposition » avec le responsable de la Maison Salvan, Paul de Sorbier.

 

Feuille de salle

Feuille de salle Coma Coloris Vif

En savoir plus

Flora Moscovici