« Tattoo (t’as tous) les murs, l’œuvre et moi », des jeunes de la PJJ et Soraya Azouz

« Tattoo (t’as tous) les murs, l’œuvre et moi », des jeunes de la PJJ et Soraya Azouz

Lundi 7 novembre à 16 h 30 : vernissage.

Projet mené de septembre 2015 à juin 2016.

 

Ce projet « Tattoo (t’as tous) les murs, l’œuvre et moi », proposé par l’artiste Soraya Azouz avec des jeunes de l’EPE de Toulouse (UEHC La Cale), consistait à permettre une réalisation par les jeunes de « tatouages muraux » sur les murs du foyer La Cale (sous la forme d’affiche), en réaction à une œuvre d’art contemporain découverte lors d’une visite préalable à la Maison Salvan. Cette production avait donc comme source une mise en scène photographiée au sein des expositions par et de chaque jeune avec une œuvre choisie, traduisant ainsi de façon sensible, le lien singulier entre celui-ci et l’œuvre d’art. Chacune des créations individuelles, mobilisant différentes techniques plastiques (travail sous photoshop notamment), a ensuite été agrandie et imprimée sur papier puis fixée en extérieur sur les murs du foyer La Cale. Une restitution en intérieur des productions réalisées dans le cadre des ateliers est visible au sein du bâtiment.

Ce projet – qui s’est adapté à la réalité du contexte tout au long de son déroulement –  s’adressait à des mineurs adolescents placés sous main de justice suivis dans le cadre de mesures PJJ, et plus particulièrement dans le Dispositif Accueil Accompagnement (D2A). Ce dispositif a été une démarche globale d’observation, d’évaluation et de mobilisation du mineur afin de mettre en perspective son parcours, structurée par des activités de jour. Il s’agit donc d’une étape dans le parcours de socialisation, qui doit permettre au jeune de repérer ses compétences sociales, psychosociales, professionnelles, techniques et créatives.

 

Avec le soutien de la Drac Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon et de la Protection Judiciaire de la Jeunesse La Cale dans le cadre du programme Culture-Justice.

 

Visuel haut : visuel lors du vernissage au Foyer La Cale © Maison Salvan, novembre 2016.

En savoir plus sur l’artiste

Soraya Azouz