Soraya Azouz, peinture

Soraya Azouz, peinture

Exposition du 11 au 27 fevrier 2010 à la médiathèque de Labège

Entre esprit d’espionnage et carnaval
La série de tableaux présentée à la médiathèque de Labège s´est construite sur fond de polémique concernant le fichier EDVIGE. Certes Soraya Azouz peint au regard d’une actualité sociale et politique mais plus globalement apparaît dans son travail un questionnement récurrent : la femme aux prises avec son existence et sa condition dans la quotidienneté, le défilement des jours.

Sa peinture lui permet un propos mêlant la gravité d´un sujet, tel que le fichage des individus, à une vision poétique. Elle oppose deux dynamiques. La première voudrait figer et cataloguer à l´aide d´un étiquetage administratif (comme l´impliquait le fichier Edvige) mais très vite cette première dynamique apparaît vaine. La seconde renvoie davantage au vécu et à l´affectif que chacun entretient au monde. C´est évidemment au contact de celui-ci que se fabrique la personne. Soulignant ces forces antagonistes, Soraya Azouz mêle, ici, différentes expressions graphiques et picturales. Rompant avec les froides fiches signalétiques qui au regard d’une administration définissent des individus de façon irrévocable, le fil conducteur de cette série de tableau est une fris de couleur composée d’une accumulation de petits points évanescents (sorte de confettis). Ils symbolisent la perte de la mémoire, la fuite du temps, mais peut être aussi la force de la construction identitaire toujours en mouvement, en redéfinition et, à tout le moins, jamais stabilisé ce qu’il reste, c’est une forme de résilience. Lorsque l’on nous demande de nous définir , il est possible de montrer jour un jour fantasmé c’est ce que disent ces fameuses fiches signalétiques. Leur contenu renseigne sur volonté d’émancipation et de fantaisie par rapport à la représentation que sa fait autrui de nous même .

 

Texte de Soraya Azouz :

Dérouler le fil, il n´est pas cassé, regarder, inspecter, ne pas juger, réfléchir, regarder, parler, rétablir le courant, penser, parler, renouer les liens, dénouer sa serviette, éviter les nœuds, se remettre à table, se reposer, se repositionner, ne pas perdre le fil, tenir le bon bout, ne pas perdre une miette, tendre la main, donner son avis, partager des pensées, retrouver le dialogue, penser, s´exprimer, se respecter, s´écouter, se respecter, dénouer, tisser, chacun son tour, une seule nappe, accepter la différence, accepter les couleurs, toutes les couleurs, toutes les pensées, les contester, les respecter, les contester, remettre le couvert, toujours, exister, laisser la place à tous les je, placer le je au milieu, écouter, changer de place, regarder, toujours, penser, un sujet, une réalité, passer de l´un à l´autre, jouer, partager, ne pas renoncer, ne pas couper le fil, dénouer, sans fin..

En savoir plus sur l’artiste

Soraya Azouz