Lyn Nékorimaté, Jean-Paul Labro et Jean-Marc Saint Paul, « La Fugue de Cebolang »

Lyn Nékorimaté, Jean-Paul Labro et Jean-Marc Saint Paul, « La Fugue de Cebolang »

Jeudi 7 mars 2013 à 21h. Entrée libre et gratuite.

Les trois artistes (Lyn Nékorimaté, Jean-Paul Labro et Jean-Marc Saint Paul) proposent une expérimentation sonore et musicale conçue à partir du texte « La fugue de Cebolang ».
Ce texte est extrait du livre « Les chants de l’île à dormir debout » d’après la version du  » livre de Centhini  » établie par Élisabeth Inandiak.
Où commence et s’arrête la fugue de Cebolang ?
Jeune prince errant à la recherche du gai savoir, Cebolang et ses deux compagnons risquent à tout moment de se perdre dans le plus grand poème de Java. Écrit au début du 19ème siècle par trois poètes à la commande d’un sultan, ce texte fleuve de plus de 200 000 vers est conçu pour être chanté, ce qui lui confère une extrême vivacité et un potentiel performatif hors du commun.
La fugue de Cebolang sur les terres de Java, est peut-être la partie la plus débridée du poème, c’est un éloge au vivant et à la liberté, tous les savoirs sont incandescents et s’incarnent dans des personnages qui rendent possibles la vie dans un monde à l’envers.
À l’heure des replis identitaires et religieux, ce texte est aussi une invitation à la sagesse et à l’amour, il nous rappelle qu’en son temps l’Islam éclairée voisinait sans conflit avec le bouddhisme shivaïte et son tantrisme sexuel.
Cebolang a soif de savoirs et de conscience de soi, vagabond céleste, ses rencontres sont légions : grand magicien, roi, sultan, maîtresse en art de l’amour, saint homme, maître en numérologie, femme ouléma, montreur d’ombres, danseurs de reog, opiomane génial, sage ermite, tous sans hiérarchie, instruisent le jeune prince et le révèlent à lui même.

Jean-Marc Saint Paul est musicien, bassiste et designer graphique. Il vit et travaille à Pau.