Conférences 2015 – 2016 : un regard sur l’art adossé à l’exposition, par Marion Viollet

Conférences 2015 – 2016 : un regard sur l’art adossé à l’exposition, par Marion Viollet

Les Rencontres-conférences par Marion Viollet (docteure en arts plastiques et médiatrice).

 

Jeudi 15 octobre 2015 à 20 h 30

Croisements et Battements
Dans le cadre de l’exposition « Battements » de Stephan Ricci, Katia Raynal, Pierre Akrich, Ingrid Labbebda, Loïk Hassenforder (du 10 au 17 octobre 2015).

Texte.

 

 

 

 

Jeudi 10 décembre 2015 à 20 h 30
À l’orée …
Dans le cadre de l’exposition « L’écoulement du paysage » de Marie Reinert, Dove Allouche, Julien Nicolas, Jürgen Schilling (du 5 novembre au 19 décembre 2015).

Le dessin est une pratique artistique qui connait un retour en force. Longtemps, il est resté blotti dans les carnets des artistes, les réserves des musées ou sous les couches de peinture des grands maîtres. L’exposition « L’écoulement du paysage », au travers de cette pratique du dessin, est en particulier l’occasion de questionner la relation que le public entretien à l’art. Face à des projets contemporains, cette relation balance entre un besoin de satisfaction immédiate et, parfois, un sentiment de frustration du spectateur. Elle passe par la nécessité « d’entendre » les intentions et les recherches poursuivies par l’artiste.

Texte.

 

Jeudi 10 mars 2016 à 20 h 30
Le choix des ingrédients

Dans le cadre de l’exposition « Cabaret Flux » de Linda Sanchez (du 11 février au 26 mars 2016).

Traque d’une goutte d’eau, chute de fragments d’argile, œuvres presque invisibles… les plasticiens cultivent un goût pour l’éphémère, la pièce temporaire in situ et les altérations en tous genres. Qu’en est-il de la trace durable de l’art contemporain ? Comment peut s’expliquer l’attirance pour le fugace, le précaire ?

Texte.

 

 

Jeudi 14 avril 2016 à 20 h 30
Remodélisations
Dans le cadre de l’exposition « Hors la foule » de Yeondoo Jung (du 9 avril au 30 avril 2016).

Texte.

 

 

 

 

Jeudi 16 juin 2016 à 20 h 30
Quelque chose d’abord disparaît

Dans le cadre de l’exposition « Casa tomada » d’Estefanía Peñafiel Loaiza (du 19 mai au 16 juillet 2016).

Texte.

 

 

 

 

 

Visuel : Conférence « Croisements et Battements », 2015. © Maison Salvan.