Yohann Gozard, « Chronotope »

Yohann Gozard, « Chronotope »

Exposition du 1er février au 8 mars 2014.
Vernissage samedi 1er février à 15 h.

Le travail de Yohann Gozard explore la relation de l’individu face au temps, à la vacuité d’espaces déserts et sans identité, au noir mat et sourd de la nuit. Il pousse son propre usage de la photographie dans ses retranchements techniques, plastiques et théoriques, questionnant la co-existence des technologies argentiques et numériques dans ce qu’elles apportent de sens. Il prend à contre-pied la question de l’instant décisif par l’usage quasi-exclusif des poses longues pour proposer une approche plus contemplative de la relation de l’homme à sa perception de l’espace et du temps. Il interroge les limites de l’image dans ce qu’elle s’adresse d’abord à notre vision, à notre désir de voir et de consommer du spectaculaire, de se laisser séduire par des images évidentes et flatteuses. Il manipule notre appétence à effectuer des rapprochements formels grotesques, à la faveur de décalages de contextes et de télescopages inhabituels. Enfin, il interroge aussi la mémoire des lieux et ses traces, stricto sensu.

Pour Yohann Gozard, accueilli en résidence, la Maison Salvan devient durant quelques semaines un infra-territoire laboratoire. Par son intervention, il appréhende le lieu comme une géographie, il assume ses matièes et aspérités, il révèle ses limites spatiales. Ce lieu est ici perçu comme espace, bien entendu, mais aussi comme temporalité, comme accumulation de lui même. L’artiste se saisit de son « enveloppe charnelle », en particulier celle des murs qui l’armaturent et lui donnent corps.

L’exposition s’envisage comme une mise en tension entre ce qui se perçoit dans l’instant et ce qui se développe dans la durée, à travers une attention portée à des temps de lieux : la Maison Salvan, elle-même donc, mais pas seulement. Le terme de chronotope renvoi à l’idée de l’entremêlement en un même élément de dimensions spatiales et temporelles…

Cette nouvelle exposition permet de revenir sur le travail de l’artiste qui découle, ici, d’une résidence de création libre et ouverte, de le retrouver sur le territoire de la photographie avec la poursuite de séries déjà connues mais aussi de le côtoyer au travers de propositions plus inattendues, autour de la forme et de la cartographie.

Les rendez-vous de l’exposition

– Samedi 25 janvier à 10 h :
rencontre de résidence, échange avec l’artiste sur les enjeux de sa recherche à la Maison Salvan.

– Samedi 1er février :
en parallèle du vernissage, possibilité d’un parcours en bus, visite de deux expositions de l’artiste : Cugnaux, du village à la ville avec Yohann Gozard (finissage), Espace Paul Éluard, Cugnaux ; Chronotope, Maison Salvan, Labège. Départ à 13 h de Labège, halte à 13 h 30 au musée des Augustins, fin du parcours à 18 h.
Renseignements et inscriptions au 05 62 24 86 55.

– Vendredi 7 février à 21 h :
concert en vis-à-vis. Cantenac Dagar (banjo et voix beatbox) s’installe au cœur de l’exposition de Yohann Gozard.

– Samedi 15 févier à 17 h 30 :
rencontre errante avec l’artiste. Une approche du travail de Yohann Gozard au travers d’un itinéraire d’une heure dans des paysages nocturnes.

– Samedi 8 mars à 18 h :
visite accompagnée de l’exposition.

– Tous les mercredis de l’exposition de 16 h à 17 h :
visites / ateliers / goûters parents-enfants (6-12 ans).

Les parages de l’exposition

Conférences d’histoire de l’art par Catherine Huber.

– Jeudi 23 janvier à 20 h 30 :
Arte Povera, Giuseppe Penone.

– Jeudi 27 février à 20 h 30 :
Frida Kalho et Diego Rivera.

Feuille de salle

Feuille de salle « Chronotope »

En savoir plus sur l’artiste

http://yohanngozard.com

L’exposition comporte des œuvres de l’artiste prêtées par le Frac Midi-Pyrénées.
Visuel : Yohann Gozard